top of page
Rechercher
  • Florence-Marie

Prendre le chemin du beau...

Dernière mise à jour : 9 oct. 2023


"Mets-toi sur le chemin du beau"...

C'est le conseil que donnait la mère de Cheryl Strayed à sa fille.

Cheryl Strayed, c'est l'auteur du livre "Wild" qui a donné ce film, très peu connu en France, malgré son immense qualité. Elle a parcouru, seule, plus de 1700 km à pieds.

Si vous voulez développer votre détermination, ce livre et ce film en donnent des brassées entières...


Prendre le chemin du beau...

Comment comprenez-vous cette phrase?

Que vous dit-elle dans votre vie?

Pour ma part, j'en comprends qu'il est important de se mettre dans la beauté, de choisir le chemin le plus beau. Pas forcément le plus facile, pas forcément le plus court, le plus simple, mais le plus beau.

Alors, cet hiver, j'ai eu envie de me mettre sur un chemin, de faire une grande randonnée de 300km. Et cette phrase m'a guidée dans la préparation, dans la réalisation et dans l'arrêt de cette grande marche.

Dans la préparation, j'ai eu envie de choisir les chemins de la beauté, ceux qui me feraient traverser les forêts, longer les rivières, camper dnas la nature. Ça n'était pas les chemins les plus courts, les plus pratiques, ou les plus faciles... Mais c'était les chemins les plus beaux. Si j'avais voulu faire au plus court, au plus facile, au plus pratique, j'aurais fait 200 km en voiture, au lieu de 300 à pieds. Et là, j'avais envie de sortir de mes habitudes, de faire autrement.

Dans la réalisation, j'ai effectivement souvent eu cette phrase en tête: "prendre le chemin du beau". Pour choisir littéralement entre deux chemins, deux routes. Et pour faire mes choix, dont le choix d'arrêter cette marche après 6 jours et presque la moitié de ce que j'avais prévu. Pour respecter la nature et les éléments qui se déchainaient (vous vous souvenez du vent entre Noël et le 1er de l'an??), pour respecter ma nature, mon corps et ma tête, et mon coeur qui justement me disaient que je m'éloignais du chemin du beau.

Mais ce qui est extraordinaire dans cette aventure, c'est toute la beauté que j'ai rencontrée! Dans les tous petits éléments de la nature, comme dnas les grands, dans toutes les rencontres que j'ia pu faire, qu'elles soient familiales, amicales, ou avec des personnes inconnues, au bord du chemin.

Et j'ai reçu beaucoup plus d'encouragements que je n'aurais pensé, compte tenu de ce projet un peu "givré"... Ces en-courage-ments m'ont effectivement aidée à développer mon courage, à le fortifier pour faire face aux éléments, aux peurs, à l'incertitude. Tout le soutien amical et familial le long de ce projet m'a "en-couragée". Comme si je recevais à chaque fois une capsule protectrice de courage...

Parce que le courage, c'est pas quelque chose qui apparait de manière magique ou qui serait donné à certains et pas à d'autres.

Le courage, c'est comme un muscle. Ça se muscle.

Ça s'entraine, ça se développe, ça se muscle.

Ça se fortifie dans des petits actes quotidiens, comme le fait de se mettre sur le chemin du beau.

C'est dans les petits choix qu'on muscle notre capacité à faire de grands choix. De beaux choix.

Si vous voulez en lire plus sur cette aventure, la voici avec les photos:

Alors je vous souhaite de tout coeur de prendre votre chemin du beau...

Qu'il soit givré! Ou réchauffé...

Pour toute cette nouvelle année toute neuve, et pour la suite.

Chaleureusement,

Florence-Marie

Posts récents

Voir tout

Un conte soufi pour traverser les moments difficiles

J’ai cherché ce conte pendant 10 ans, après l’avoir lu-vu-entendu je ne sais où… J'ai relu plein de livres, pour retrouver sa trace, sans succès. J'en ai parlé à plein de monde, personne ne le connais

Florence-Marie Jégoux
Soutien et reliance face aux crises

bottom of page