top of page
Rechercher
  • Florence-Marie

Prenez soin de vous!

Dernière mise à jour : 9 oct. 2023


Et n'attendez pas que les autres le fassent...

Titre d'un livre de JJ Crèvecoeur.

Et souvent on préfère prendre soin des autres, s'occuper des autres avant de s'occuper de soi...

Thomas d'Ansembourg dit très justement: "si je prends soin des autres en me négligeant moi-même, j'entretiens la négligence et pas le soin".

Ok?

Bon, alors, une question qui m'est parfois posée, comment on fait pour prendre soin de soi? Ca veut dire quoi exactement, prendre soin de soi?

Bien sûr, je serai très intéressée d'avoir vos avis sur le sujet!! En attendant, voici ce que j'ai réfléchi, ce que j'ai appris, au fur et à mesure... Des erreurs, des crises de larmes et des crises de joie, des moments de beauté, de calme et de sérénité... Au fur et à mesure des moments de solitude, et des moments de partage et de lien...

Prendre soin de soi, c'est prendre soin de toutes les parties de soi. Et nous sommes plein de parties différentes, parfois juxtaposées, parfois unies et intriquées, imbriquées les unes aux autres.

Nous sommes un corps physique, avec une physiologie et tous les petits transmetteurs internes, et une énergie changeante, nous sommes un psychisme avec l'esprit, ses idées, ses croyances, et avec les émotions, liées à la physiologie, avec une estime de soi, avec un imaginaire, qui est une ressource magnifique, nous sommes un être spirituel, lié à plus grand que nous (que ce soit la Force dans star wars, ou Dieu, ou la nature, ou la vie, ou l'univers, ou... tout ce que vous voulez).

Et nous sommes un être de relation. Nous sommes faits pour être en lien, pour être en connexion avec notre environnement, avec la nature, avec les autres. Si nous avons des organes sensoriels, c'est bien pour être en connexion à ce qui nous entoure...

Et c'est important de ne pas laisser de côté des aspects de nous-mêmes. De ne pas oublier certaines parties... Et c'est parfois tentant, quand on est à fond dans un domaine, d'oublier les autres. Si on est à fond dans l'intellect, on peut oublier l'importance du corps. Si on est à fond dans les émotions, on peut oublier l'importance de la spiritualité. Si on est à fond dans le physique, on peut oublier l'importance des émotions. Ou si on est à fond dans la spiritualité, on peut oublier l'importance du corps. Jusqu'à ce que la partie oubliée se rappelle à nous... Et parfois le rappel peut être difficile, voire violent. c'est peut-être que cette partie frappait à notre porte depuis quelque temps, et qu'on faisait semblant de ne pas l'entendre? Qu'on disait, allez, encore un petit peu...

C'est quoi, votre partie la plus loin de vous? Celle qui vous titille un petit peu, celle que vous n'avez pas envie d'écouter autant que les autres??

Quel petit pas pourriez-vous faire pour prendre un petit peu plus soin d'elle?

5mn en plus, dans votre journée, ou votre semaine, pour la petite partie qui crie famine...

Pour prendre soin :

- de votre corps, avec de la nourriture nourrissante et saine, de l'exercice physique nourrissant (et non maltraitant comme parfois), un sommeil de meilleure qualité, de l'eau pure, un toucher nourrissant, un regard bienveillant...

- de votre psychisme, en nourrissant vos pensées, vos idées, avec de la nourriture saine, qui correspond à vos valeurs, à vos besoins profonds, en libérant vos croyances néfastes et limitantes et développant des croyances soutenantes, en accueillant vos émotions, en écoutant vos besoins liés, en développant une estime de vous en lien avec vos ressources (ce qui veut dire apprendre à connaitre ses ressources!), en décodant les parties malveillantes de soi (et oui, on en a tous!) pour leur apprendre la bienveillance avec vous-même, en entretenant un imaginaire liés à vos rêves, vos aspirations les plus profondes...

- de votre partie relationnelle, en nourrissant des liens avec les personnes qui sont importantes dans votre coeur, en nourrissant le lien à la nature, à la vie...

- de votre spiritualité, en accueillant vos questions et doutes existentiels, éthiques, philosophiques, en leur donnant de la reconnaissance, en vous donnant le droit de ne pas avoir de réponse, de ne pas savoir, de ne pas comprendre, juste d'être en présence du mystère, de quelque chose qui vous dépasse...

Et une question magnifique, dont une amie m'a parlé il y a quelques jours:

Si votre corps était votre meilleur ami, comment le traiteriez-vous?

En réfléchissant à ça, quelles modifications auriez-vous envie de faire?

Lesquelles allez-vous faire?

Parce que votre corps, non seulement c'est le seul endroit où vous passerez toute votre vie, mais c'est aussi le seul ami qui sera avec vous jusque la fin... D'où l'importance de bien le traiter, d'en prendre soin, avec douceur, attention, bienveillance, bientraitance.

Alors, pour finir, une citation du Talmud : et si ça vous tente, vous pouvez remplacer "fais attention" par "prends soin"...

" Fais attention à tes pensées, car elles deviendront des paroles. Fais attention à tes paroles, car elles deviendront des actes. Fais attention à tes actes, car ils deviendront des habitudes. Fais attention à tes habitudes, car elles deviendront ton caractère. Fais attention à ton caractère, car il est ton destin."

Je vous souhaite de prendre soin de vous, de vos proches, de notre terre...

Et je vais suspendre cette lettre d'inspiration pour l'instant, ce n'est pas que je manque d'inspiration, c'est que j'ai besoin de temps pour... prendre soin de moi, de mes clients, de mes rêves, de ceux qui m'entourent...

Alors au plaisir d'avoir de vos nouvelles de temps à autre!

Prenez soin de vous...

Florence-Marie



Posts récents

Voir tout

Un conte soufi pour traverser les moments difficiles

J’ai cherché ce conte pendant 10 ans, après l’avoir lu-vu-entendu je ne sais où… J'ai relu plein de livres, pour retrouver sa trace, sans succès. J'en ai parlé à plein de monde, personne ne le connais

Florence-Marie Jégoux
Soutien et reliance face aux crises

bottom of page