top of page
Rechercher
  • Florence-Marie

Et si on craquait un peu le cocon?

Dernière mise à jour : 9 oct. 2023


Il y a quelques semaines lors d'une réunion, j'ai fait une erreur. Une belle grosse erreur comme j'aime pas en faire, comme personne n'aime en faire. Je vous épargne les détails techniques, l'essentiel est ailleurs.

J'ai bien évidemment traversé des émotions désagréables (peur du jugement des autres, colère contre moi-même, tristesse de n'avoir pas échappé à cette faille), et des auto-jugements et sentiments désagréables associés (honte, culpabilité, sentiment de manque de compétence, de n'être pas à la "hauteur", etc.), la petite-grosse voix critique en moi qui me condamait à jamais, toutes les mauvaises choses que tout le monde allait penser de moi, vous voyez le genre.

J'ai donc choisi d'assumer et de récupérer cette erreur auprès des différentes personnes concernées, ce qui en faisait une bonne dizaine, je suis donc allée les voir une par une, pour leur signaler l'erreur que j'avais faite, que j'en tirais un enseignement personnel, que nous allions en tirer un enseignement collectif. J'ai été les voir en toute humilité, j'ai présenté des excuses sincères, en toute transparence. Et c'est là que ça devient intéressant... J'appréhendais la manière dont j'allais être reçue, les jugements et critiques qui allaient forcément "pleuvoir" sur moi, et j'ai lutté pour garder une attitude d'ouverture.

Or toutes les personnes que j'ai été voir ont eu la même attitude : elles ont été attentives, bienveillantes, dans l'écoute et non dans le jugement, et nous avons à chaque fois pu avoir un échange authentique, sincère, sans aucun masque ni posture défensive.

Alors voilà, j'ai réfléchi depuis, et j'ai envie de nous lancer un défi:

Et si on craquait un peu notre cocon?


Et si nous acceptions de nous montrer un peu plus tels que l'on est vraiment, en laissant transparaitre nos failles, nos erreurs, notre incompétence, nos difficultés, notre vulnérabilité, notre fragilité ?

Et si notre fragilité, c'était notre force?

Et si on laissait petit à petit tomber le masque?


Petit à petit laisser tomber les rôles que l'on se donne, les personnages qu'on s'oblige à jouer, notre haute définition de nous-mêmes? Pas si haute que ça d'ailleurs, puisqu'elle peut se casser la gueule à la moindre erreur... Si on laissait tomber toutes ces étiquettes figées, qui correspondent si peu à toute la vie, à tous les mouvements présents en nous ?

Alors, si on craquait un peu le cocon? Un peu, pas tout d'un coup, c'est aussi judicieux de tenir compte de notre besoin de protection, mais allez, un petit peu plus à chaque fois? Pour des petites choses d'abord, progressivement... Pour ne pas trop se mettre en danger, mais un petit peu quand même...

En coaching, on croit beaucoup à la technique des petits pas. Les grands changements, ça fonctionne pas beaucoup, ou pas souvent. A moins d'une illumination! Mais si l'illumination tarde à venir, les petits pas, ça fonctionne bien! L'approche Kaizen en management, la notion des 5%...

Alors, comment pourriez-vous être plus vrai, plus vous-même avec votre entourage, de 5 petits %? Juste 5% en plus? Pas 100% en plus, juste 5%?

Ce serait quoi, ces 5%?

Comment être 5% en plus dans l'écoute?

Comment être 5% en moins dnas le jugement?

(envers les autres, oui, mais aussi envers soi... Aha, oui, oui, oui, vous aussi!!)

Comment être 5% en plus dans la bienveillance?

Comment poser 5% de limites en plus?

Quel petit pas allez-vous faire? Concrètement? Avec qui? Quand?

Parce que c'est en sortant du cocon qu'on peut révéler notre beauté!

Amener nos couleurs personnelles à la vie et au monde!


Alors je vous souhaite de magnifiques erreurs, qu'elles vous apportent de la beauté, de la bienveillance et de la clarté! Et je vous souhaite de poser de très beaux et profonds petits pas autour de vous...

Et d'appporter toutes vos couleurs au monde!

J'attends vos retours sur ces erreurs, ces petits pas, et sur vos couleurs!

Bel été à vous!

Florence-Marie

Posts récents

Voir tout

Un conte soufi pour traverser les moments difficiles

J’ai cherché ce conte pendant 10 ans, après l’avoir lu-vu-entendu je ne sais où… J'ai relu plein de livres, pour retrouver sa trace, sans succès. J'en ai parlé à plein de monde, personne ne le connais

Florence-Marie Jégoux
Soutien et reliance face aux crises

bottom of page